alexis jenni

les miroirs vulnérables

Photo : Romain Lamberet

Alexis Jenni, Prix Goncourt 2011 pour son premier roman « L’art français de la guerre » Pour l'exposition et le catalogue de Rémanence, l'auteur a écrit "Les miroirs vulnérables" une nouvelle sur les images qui après avoir été réfléchies, sont ensuite gardées en mémoire par le captées par le miroir.  « Si je me place de biais face à un miroir je ne m’y vois pas, mais je vois celui à côté de moi qui comme moi regarde le miroir ; et lui, dans le même miroir, ne se voit pas, et il me voit le regarder. Au même moment, le même miroir reflète donc une image pour lui et une image pour moi, la même surface accueille deux images en même temps qui ne se gênent pas ; c’est mystérieux, c’est quelque chose que je ne comprends pas. Comment deux images peuvent-elles se superposer sans se brouiller ? Sans qu’on le sache ? Sans que cela ait un effet ?» Alexis Jenni
Lors de la première exposition Rémanence, en avril 2017 à Saint-Cyr au Mont d'Or, Alexis Jenni est venu lire des extraits de son essai amoureux « Dans l’attente de toi ». Des textes consacrée au toucher, dialoguant avec la peinture et la sculpture. Miroir - Antoine Néron-Bancel - Encre et Posca sur papier

 

nous écrire : blizzart.collectif@gmail.com