kacem noua
En suspension, la peinture de Kacem Noua se joue des dimensions. Ses œuvres se détachent de leurs supports, et produisent l’illusion d’un flottement. D’abord géométrique, depuis quelques années, sa topologie évolue vers la trace. Plus libre et souple, son travail interroge le geste, la peinture elle-même. L’artiste propose une nouvelle représentation du relief plat, une fiction de la réalité.

Trompe

le regard

Photo : Romain Lamberet