En travaillant la cire, Stéphane Braconnier a apprivoisé la lumière. Entre ses couches de paraffine translucide il révèle la nacre, l’irisé. Le regard se promène entre l’ombre et la clarté et révèle des couleurs vivantes. L’œil se laisse piéger par la matière inerte, et l’imaginaire restitue une réalité décidée par le peintre, disparu en 2015 à Lyon, à l’âge de 57 ans. Les œuvres présentées lors de l’exposition proviennent de collections privées et de l’atelier du peintre. La Montagne Stéphane Braconnier Pastel sur papier 1992 65 x 50 cm

 

stéphane braconnier

réfraction

Photo : D.R.

"Qui est ce jeune-homme qui marche sur mes pairs?" Ainsi Pierre Soulages parlait de Stéphane Braconnier lorsqu'il découvrit son travail dans les années 80. Pour Rémanence, Lucie Braconnier, la fille de l'artiste a accepté de nous confier des oeuvres de son père.